L’amélioration des prix du pétrole réduit le déficit commercial de l’Algérie de 34%

441
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’amélioration des prix du pétrole réduit le déficit commercial de l’Algérie de 34%

Le pétrole représente plus de 94% des exportations algériennes à l'étranger (Reuters / Archive)

L’amélioration des prix du pétrole réduit le déficit commercial de l’Algérie de 34% Il y a 6 heures Ecouter Taille de la police Imprimer Le pétrole représente plus de 94% des exportations algériennes à l’étranger (Reuters / Archive) L’amélioration des prix du pétrole brut en 2017 a réduit le déficit du commerce extérieur de l’Algérie de 34,2% par rapport à 2016. Le département des douanes algériennes a déclaré dimanche que le déficit commercial de l’Algérie en 2017 était de 11,19 milliards de dollars, contre 17 milliards de dollars en 2016. Les prix du brut en 2016 ont enregistré une baisse du prix du baril de pétrole à une moyenne annuelle de 39 $, tandis que la moyenne a augmenté en 2017 pour atteindre 55 $ le baril. Les chiffres douaniers ont montré que les exportations ont atteint 34,76 milliards de dollars en 2017, contre 30,02 milliards de dollars en 2016. En revanche, les importations ont diminué de 1,13 milliard de dollars et atteint 45,95 milliards de dollars fin décembre contre 47,08 milliards de dollars en 2016. Le carburant représentait la part du lion des exportations algériennes à l’étranger en 2017, représentant 94,54% du volume total des exportations pour atteindre 32,86 milliards de dollars. Au cours des trois dernières années, l’Algérie a connu une crise économique à la suite de la chute des prix du pétrole. Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a reconnu hier que son pays souffrait d’une crise financière étouffante. Il a dit à une conférence de nouvelles sur la marge d’une réunion de son parti de l’ Alliance nationale démocratique que le volume de d’ argent dans le trésor public a été en Septembre / Septembre dernier près de la moitié d’ un milliard de dollars, alors que le pays a besoin d’ environ 1,7 milliard $ par mois pour les dépenses et la gestion. Les autorités affirment que le pays a perdu près de la moitié de ses recettes en devises, qui sont passées de 60 milliards de dollars en 2014 à 34 milliards de dollars en 2017. Le projet de loi budgétaire de l’Algérie pour l’année en cours prévoyait un déficit d’environ 19 milliards de dollars en recettes publiques estimées à 65 milliards de dollars et une dépense totale de 86 milliards de dollars.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *