L’Algérie continue d’expulser les migrants africains

algerie
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’Algérie continue d’expulser les migrants africains

L'Algérie continue d'expulser les migrants africains

Le ministre de l’Intérieur et des groupes locaux algérien Noureddine Badawi, le premier dimanche que plus de 10 mille migrants en provenance des pays d’Afrique subsaharienne ont été expulsés du territoire algérien, sans préciser la période pendant laquelle il a effectué une vague de déportations.

Il a déclaré que les déportations avaient diminué à certaines périodes, mais qu’elles n’avaient jamais cessé. Le plus important de ceux qui a effectué la dernière Août, avec les instructions du gouvernement ont détruit une cache des réfugiés en provenance des pays d’Afrique subsaharienne, il est situé sous le pont et la vallée de la vigne, entre les communes de Baraki et Baba Ali, complètement.

C’était un endroit inapproprié, avec environ 1 600 immigrants qui y vivent. Ils ont été emmenés dans un centre d’accueil de la ville de Reghaia, à l’est d’Alger.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré clairement que l’Etat algérien ne souhaite pas avoir de migrants clandestins sur son territoire, ce qui explique ces déportations. Le désir a été exprimé par des déclarations choquantes de hauts fonctionnaires, dont Ahmed Ouyahia, l’actuel premier ministre et ministre des Affaires étrangères.

Le Ouyahia, qui a servi en tant que directeur du cabinet présidentiel, il avait considéré que les immigrants descendants des pays d’Afrique sub-saharienne, la source de la drogue, la criminalité et de nombreux autres ravageurs. Il a décrit les déclarations que les associations de la société civile et la défense des droits de l’homme et certains partis politiques comme racistes, et le scandale.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Bir Cevap Yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir